Mouches de base

Quoiqu’on puisse lire à droite et à gauche le cul de canard n’a pas détraonné le coq. Plumes génétique ou plumes de basse cour elles sont des valeurs sures, qui peuvent séduire bien des poissons.

Faciles à monter les mouches en coqs sont d’une efficacité redoutable. A n’en pas douter il peut parfois être bon et ce poser des questions.

Il y a 20 ans de cela avec quoi prenions nous les beaux ombres de la dordogne ? bien souvent dans mon cas c’était avec de simple araignées, des paysannnes. Petites laideronnnes cachant bien leurs beaux atouts.

Un fim s’encode et je tue le temps sur mon étau a reproduire des modèles presques oubliés au fond de boîtes remisées qui rendent tant de bon et loyaux services.

 

L’araignée , une mouche de base.

 

Le montage comme l’ensemble des dimensions de la pêche à la mouche souffre de l’exagération de technicité qui dissipe la part des rêves. Le moucheur actuel semble se réfugier dans le tout pour la technique. Est§ce dont pour combler son manque de présence sur les rivières ou peut être simplement un des nombreux symptomes d’une qualité de pêche perdue.

Il est toujours plus facile de remettre en cause la technique que sa propre façon de penser poisson.

 

Montage ultra rapide simple et peu couteux

 

 

 

 

6 commentaires.

  1. Salut,
    Je suis bien d’accord avec toi…Au début,je ne montais que des araignées car très facile à faire; je me suis mis à des mouche plus complexe mais en voyant qu’au bord de l’eau, je ne prenais quasi qu’avec des araignée, je suis resté dessus en perfectionnant mes modéle notamment en mettant la collerette vers l’avant sans pour autant que cela soit un montage avancé…
    Vraiment, je trouve qu’aucune autre mouche suggère aussi bien la silouette de l’ephemere!
    La simplicité, ca paye…et merci à toi de le rappeler.

  2. tout a fait d’accord! a force de couper les poils en quatre dans le sens de la longueur
    on finit par se perdre dans un dedal de questions qui nous eloignent de plus en plus de l’essentiel
    rester simple ,comprendre le poisson et se fondre le plus possible dans le milieu
    aux nouveaux pecheurs je leur donne toujours comme mouche de base, une araignée sur H14 et un CDC
    ce qui couvre a mon avis 80 %des situation de p

  3. Effectivement,je te rejoinds tout a fait sur la course a la technicité a tout va qui ne m’a jamais bien intéressé.
    Rien ne remplacera jamais le « sens de l’eau  » au bord d’une rivière et l’observation attentive de ce qui nous entoure et c’est quelque chose qui ne s’apprend pas dans les livrs…

  4. Et ben moi je l’ai adore les mouches en coq et leur reconnais dans bien des situations une suprematie absolus….une belle grise à corps jaune ou une bonne vielle tricolore n’auront jamais d’egal pour pecher les ruisseaux auvergnats

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.