Le syndrome de l’hamecon blanc !

Après la page blanche voila maintenant le syndrôme de l’hameçon blanc.

Pas facile de se retrouver face à son étau, les ustensiles prêts à faire feu mais pourquoi faire?

 

J’ouvre ma boite fait un inventaire rapide des quelques modèles que j’utilise le plus fréquement en cette saison, non vraiment rien , je ne vois rien à monter !

 

Mais qu’est ce que je fou la comme un gland devant cet étau, Aller Jean-Yves fait donc un effort attrape un hameçon fixe le puis laisse toi guider par tes envies.

Mais des envies de quoi ? par quel bout commencer ?

Puis je me souviens de cette pochette de ice dub pour faire des gammares, ca irais bien ca, un peu de lièvre et puis … je ne sais pas peu etre du CDC, séance de blogstroming terminé, on va donc se tenter un nouveau modèle à tester sous peu.

 

cul vert

cul vert

 

Et enfin la mouche telle qu’elle devrait passer au niveau de la pellicule d’eau.

cul vert

 

Résultat du test fin avril.

4 commentaires.

  1. salut jy…je rentre a l’instant du bord de l’orne en basse normadie…éclosion massive de cul vert cette apm se qui ma permis de toucher mes premier poissons de la saison en sèche…sympas ce montage en 16?? J’en ai monté en 18 avec plume de becasse et chevreuil ils marchent à merveille sur les blancs…avoir sur les truites!!!

  2. j’ai eu le meme symptome que toi cet hiver, ces longues apres midi ou l’on se dit: » je vais faire un truc de constructif », et puis comme tu le dis si ben le blanc.
    Arfff en se laissant aller a ses souvenirs on se rappelle de ce qui nous a manqué et puis sa repart.

  3. Moi ca me plait bien ce montage. Un genre d’aile ou bubble en cdc a l’avant, ou un parachute et ca doit faire a peu pres le meme effet. Miam!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *